Vous êtes ici :   Presse > Communiqués
05

« Regard financier sur les communes de métropole jusqu’à 3 500 habitants »

L’association des Maires Ruraux de France et La Banque Postale Collectivités Locales ont dévoilé le 22 septembre, lors du congrès national des maires ruraux de France, une étude sur les finances des communes rurales.

L’étude de la Banque postale et de l’AMRF met en évidence de manière inédite des spécificités quant à la gestion des finances locales, comparées aux comportements des communes des autres strates.

 

Ainsi, en 2017, le montant total des interventions dans les 32 227 communes rurales (jusqu’à 3 500 habitants) s’élève à près de 22 milliards d’euros (1 028 euros par habitant), soit 24,8 % du montant total des dépenses des communes métropolitaines, alors qu’elles représentent 33 % de la population.

 

Si les communes rurales dépensent moins, près de 30 % du montant des dépenses est affecté à l’investissement, contre 21 % pour les communes de plus de 3 500 habitants.

 

Le recours à l’emprunt est cependant limité pour les communes rurales, l’encours de dette s’élève à 13,6 milliards d’euros, ce qui représente un montant de 634 euros par habitant, soit près de deux fois moins que le reste des communes de métropole (1 133 euros par habitant).

 

Avec une épargne brute de 3,5 milliards d’euros (soit 164 euros par habitant), la capacité de désendettement des communes rurales est de 3,9 ans (contre 6,5 ans en moyenne nationale)

 

Ces ratios présentent également des disparités importantes tant au niveau géographique (particularité des communes de montagne), qu’au niveau des strates démographiques ; les communes de 2 000 à 3 500 habitants, qui sont souvent des centres bourgs dans les zones rurales, ont des ressources et des dépenses par habitant plus élevées que les communes de moins de 500 habitants, et s’approchent davantage de ce qu’on peut constater pour les communes de plus grandes tailles.

 

La déclinaison des ratios financiers par strate démographique et secteur géographique permet aux élus ruraux d’avoir des éléments de comparaison pour analyser la situation de leur commune par rapport aux communes équivalentes, même si chacune des 32 000 communes rurales qui composent le paysage français a sa propre identité.

***

Étude à retrouver sur : https://bit.ly/2O8hWdN

Les communes rurales sont de bonnes gestionnaires : elles dépensent moins mais investissent plus


#Macommuneestutile #CONGRES_AMRF2018 #PLF2019 #Financeslocales

Contacts presse :

AMRF

Cédric Szabo, directeur                                  Bérengère Michel, Communication

06.85.76.94.90                                             04 37 43 39 80

cedric.szabo@amrf.fr                                     berengere.michel@amrf.fr

 

La Banque Postale

Victor Labrusse                                             Florian Pontarollo

01.55.44.22.42                                             01.55.44.22.38

victor.labrusse@laposte.fr                              florian.pontarollo@laposte.fr

 


Cliquez pour accéder au contenu


L'Association des Maires Ruraux de France fédère, informe et représente les maires des communes de moins de 3 500 habitants partout en France. L'association s'engage au quotidien au niveau local comme national pour défendre et promouvoir les enjeux spécifiques de la ruralité. Créée en 1971, l'AMRF rassemble près de 10 000 maires ruraux regroupés dans un réseau convivial et solidaire d'associations départementales, en toute indépendance des pouvoirs et partis politiques. L'AMRF est un représentant incontournable du monde rural auprès des pouvoirs publics et des grands opérateurs nationaux.