Vous êtes ici :   Nous connaître > Question à...
26

Question à : Guy de Brantes, maire des Hermites (37) et président de l'AMR37


Net-Infos: Votre commune dispose depuis 2010 d'un "Conseil municipal des enfants". Comment s'est-il constitué ?

Guy de Brantes: Ce Conseil est composé d'enfants de 6 à 11 ans scolarisés dans l'école du village (40 élèves). Notre objectif reste l'apprentissage de la citoyenneté sous tous ses aspects. Tout d'abord par l’acte de candidature. Je suis intervenu dans les classes pour une petite leçon de démocratie représentative, en expliquant qu'il fallait choisir non pas le copain qui est le plus rigolo dans la cour mais celui ou celle à qui ils font confiance pour porter leur voix au conseil municipal...

Le vote des enfants reproduit tous les aspects du vote des adultes : émargement, carte d'électeur personnelle, bulletins, isoloir, urne, dépouillement, etc. Avec des panneaux électoraux dans le préau... Les enfants sont attachés à la forme et certains conservent précieusement leur carte d'électeur d'une année sur l'autre : ils prennent cela très au sérieux. J'ai été surpris de leurs propositions lors de la toute première réunion en 2010 : ils réclamaient plus de règles pendant la récréation car "Les grands tapent les petits et les garçons embêtent les filles"... Moins surprenant : ils voulaient aussi une piscine et des tennis ! Cette proposition n’a pas été adoptée par la commune mais a conduit à la création d'une aire de jeu pour tous: terrain de pétanque, badminton, mini-foot, etc. J'ai saisi cette occasion pour leur parler d'équilibre budgétaire.

Pour moi, le bilan est très positif. L'apprentissage de la citoyenneté bien entendu. Nous plantons de petites graines dans ce terreau. Peut-être les retrouverons-nous dans le conseil municipal de la commune lorsqu'ils seront adultes, dans quelques années... En tous cas, les enfants participent plus volontiers désormais à la vie de la commune, notamment aux cérémonies auxquelles ils assistent avec une cocarde tricolore que je leur ai remise.

Même si la citoyenneté est particulièrement à l'honneur en ce moment suite aux attentats de janvier, le sujet n'a pas été abordé ici : dans notre village, nous ne sommes pas confrontés au communautarisme ou à l'immigration. L'enfance ici reste le temps de l'"innocence et nous n'avons pas eu de questions à ce sujet - d'ailleurs, il n'y a pas eu de minute de silence à l'école. La réunion trimestrielle du conseil des enfants a lieu bientôt, et s'ils ont des questions à ce sujet j'y répondrai, bien entendu. Mais c'est un sujet particulièrement complexe - pas seulement pour les enfants, d'ailleurs !