Vous êtes ici :   Nous connaître > Question à...
29
Net-Infos : C'est la première fois que la commune de Longchamps (27) participe à Lectures Communes. Pourquoi avoir choisi cette manifestation ?

Nicolas Laine: La nouvelle équipe municipale avait inscrit dans son programme la mise en place d'une manifestation culturelle, afin de renforcer l'animation dans notre commune qui porte déjà une identité culturelle forte grâce à son patrimoine bâti. Nous voulions renforcer la politique culturelle tout au long de l’année car nous disposons d'équipements pouvant accueillir du théâtre ou des concerts, et la commune vit déjà un moment fort avec la "Fête des moissons" à la fin de l'été.

Nous allons coupler cette manifestation avec le Printemps des poètes et "Dis-moi dix mots", en organisant un concours de poèmes ouvert à toute la population. Notre originalité est peut-être d'impliquer les enfants sur les temps périscolaires, de la maternelle au CM2 : 94 enfants sont concernés, sur les 160 que compte l'école (partagée avec la commune voisine dans le cadre d'un SIVOS).

Les TAP liés à la lecture sont pris en charge par les animatrices de l'école (Atsem, etc.) et une intervenante de la médiathèque. Le contact avec le livre se fait aussi bien par les contes que par l'écriture de poèmes pour notre concours du Printemps des poètes. Le livre a déjà une grande place ici : la communauté de communes dispose d'une bibliothèque-médiathèque, qui devrait à l'avenir devenir départementale. Nous en sommes déjà le principal "fournisseur" de lecteurs.

Participer à Lectures communes, c'est aussi affirmer que nous voulons avoir notre mot à dire dans la réforme territoriale, que nous tenons à développer la culture au plus proche de la population. Le choix de Lectures Communes, une manifestation créée par l'AMRF, n'est pas innocent : c'est aussi le moyen de valoriser les instances qui représentent les maires ruraux.»